DecrypTendances
4 min
23/05/2019

Bien-être et QVT, nouveaux enjeux des bureaux de demain

Intelligent, flexible et feel good… les espaces de travail ne cessent de se réinventer. Mais loin d’être de simple effet de mode, ces nouveaux bureaux intégrèrent de plus en plus le bien-être des collaborateurs dès leur conception. La grande tendance qui se profile : des lieux multifonctionnels pour mieux concilier travail solo et collaboration en mode projet.

Depuis quelques années, l’approche fonctionnelle du bureau cède progressivement la place à une approche centrée sur l’utilisateur. De nombreuses entreprises développent ainsi une politique de flexoffice, où les employés n’ont plus de bureau attitré. Intelligent, flexible et feel good, que va changer le bureau de demain ? Quels impacts ces nouveaux espaces de travail ont sur la santé et la qualité de vie au travail ?

L’entreprise, un lieu de travail à réinventer

A quoi rêvent les collaborateurs pour les bureaux de demain ? D’après notre étude sur « la nouvelle entreprise », les salariés sont ouverts à un monde du travail futur orienté projet, moins « linéaire ». Ainsi, la majorité des salariés se déclarent prêts à « travailler sur une succession de projets avec des collègues et supérieurs hiérarchiques qui changent » et à « travailler majoritairement en dehors des locaux de l’entreprise, dans des espaces dédiés ou non au travail ou chez eux ».

« Je suis convaincu qu’à l’avenir, les forces vives de l’entreprises auront besoin de beaucoup plus d’autonomie dans leur manière de travailler, et qu’elles n’auront pas envie de travailler à un seul endroit physique, confirme Alban Guyot, directeur général de l’Entreprise du futur. Cela suppose une évolution de la part de l’entreprise. Avoir tous ses collaborateurs au siège social fait-il encore sens ? Un siège social est un bon endroit pour les interactions avec la direction, la stratégie, les services supports ou pour organiser de grands meetings… Mais est-ce un bon endroit pour travailler en mode projet ? Pour être créatif ? Pour s’inspirer ? Il faut parfois savoir sortir de l’entreprise. »

L’entreprise n’a plus le monopole du lieu de travail. Aujourd’hui, avec un ordinateur et une connexion wifi, on peut travailler partout ou presque.

Alors, est-ce la fin du bureau ? « Non car être en télétravail à 100% présente aussi des inconvénients, tempère Laëtitia Vitaud, spécialiste des questions sur le futur du travail. Ne pas voir ses collègues ou ses collaborateurs crée d’autres difficultés : on a plus de mal à avoir un sentiment d’appartenance ou à garder une ligne claire entre vie privée et vie professionnelle, on est plus à risque de burn out… Le 100% télétravail n’est pas idéal et n’est pas souhaité par tant de personnes. En revanche, un mélange de présentiel, de rendez-vous clients et de télétravail, oui. » explique-t-elle avant de conclure que « L’éclatement de l’espace de travail est de plus en plus important. »

Des bureaux multifacettes au service du bien-être

De récentes études scientifiques soulignent à quel point le bureau est devenu un enjeu en matière de satisfaction des collaborateurs et de QVT. Exit, donc, les open spaces bruyants et sans âme. Idem pour les bureaux fixes, synonyme de frustration (cf cette étude de 2015 sur l’impact de l’aménagement des bureaux sur les salariés). Désormais, un poste de travail n’est plus qu’une question d’ergonomie ou de mètres carrés, il doit aussi intégrer le bien-être de son utilisateur.

Quid des bureaux de demain alors ? Dans son étude “Les 8 scénarios du Bureau 2030”, la société Stonup tente de déterminer la forme des bureaux à long terme. Selon elle, quatre scénarios majeurs se détachent : le “meworking”; le “paradis chez soi”; le “siège loisir” et le “télétravail concentré”. Certains cabinets comme Johnson Controls prophétisent que les entreprises pourront aller plus loin en offrant des environnements multi-facettes, intégrant le bien-être au travail dès la conception des lieux, avec par exemple :

Des espaces verts pour prendre des pauses nature et se clarifier les idées au grand air, renforçant ainsi le bien-être et la productivité. De plus en plus d’entreprises optent ainsi pour des bureaux végétalisés, allant de la disposition de quelques plantes jusqu’à l’installation d’un mur végétal. Des espaces appréciés des salariés. «C’est la nouvelle machine à café, nourricière et végétale», résume Xavier Laureau, directeur des Jardins de Gally, dans Le Figaro. Et ça marche : selon plusieurs études, un espace de travail avec des plantes vertes augmente la productivité des salariés de 8 à 13 % (grâce à une augmentation du bien-être au travail et à une baisse de l’absentéisme), et les capacités de concentration et de mémorisation s’accroissent de près de 6% lorsque l’attention des salariés se focalise sur une image de jardin.

Des espaces ouverts pour développer les relations et les échanges entre collègues. Ces environnements sociaux sont pensés pour faire office d’incubateurs d’idées et pour promouvoir et nourrir la créativité. C’est tout l’enjeu des LAB et des Open LAB, ces nouveaux espaces qui permettent aux entreprises de favoriser l’esprit “maker” dans leurs équipes, de faciliter la collaboration et la créativité et de développer des comportements entrepreneuriaux.

Ainsi, dans cette optique, Malakoff Médéric Humanis a mis en place un réseau de LAB repartis dans les différents sites du groupe situés à Paris et sur l’ensemble du territoire. L’objectif : redéfinir les manières de collaborer et de produire, et générer de nouvelles performances (sociales et économiques).

Séances de créativité de type « design thinking », ateliers de co-construction, boîtes à outils, kits méthodologiques et formations sont mis à disposition des collaborateurs, des partenaires et des clients du groupe MMH, pour accompagner les métiers et leurs clients avec de nouvelles méthodes de travail, favoriser la transversalité et diffuser la culture de l’innovation.

Des espaces isolés pour se concentrer, travailler à l’abri du bruit ou mener des entretiens privés.

Objectif : développer le bien-être et la créativité des salariés, pour mieux les fidéliser ! Les espaces de travail des années à venir devront donc habilement combiner zones de travail solitaire ou à plusieurs, dans un savant mélange de mobiliers propices à la concentration, l’autonomie, l’émulation, la collaboration et la créativité, comme le souligne cette étude de JLL sur les bureaux en 2030 menée auprès des générations Y et Z. Fablab, Pop-up desks, presqu’île, pitch theater ou encore cocon ou cour de récré… Des espaces inédits se profilent pour améliorer la qualité de vie au travail de demain.

Demain, de nouvelles expériences de travail en perspective

Pas de révolution toutefois, tempère Nicolas Minvielle, responsable du Mastère Spécialisé Marketing Design et Création à Audencia. « Le bureau n’a pas changé : à un moment, on est assis devant un ordinateur et on bosse. Même son esthétique n’a pas beaucoup évolué. Pour moi c’est un objet un peu immuable. » Si ce n’est pas le mobilier “bureau” qui se transforme, c’est l’expérience que l’on en fait.

C’est le pari relevé par PwC, qui s’est lancé en 2017 dans un vaste chantier pour transformer totalement ses bureaux et améliorer l’expérience de travail de ses collaborateurs. Nom de code : Workplace of the future. « Le projet Workplace est centré sur la créativité humaine et repose avant tout sur trois objectifs : faire vivre une expérience 5 étoiles à nos clients, mettre la technologie au service de nos expertises et faciliter les interactions entre nos équipes afin de favoriser le mieux vivre/travailler ensemble », explique Geoffroy Schmitt, Associé en charge du projet de transformation de PwC. « Il s’agit là d’une mesure sociale tout à fait exceptionnelle sur notre marché, puisque nous sommes les premiers à la mettre en place à une si grande échelle », précise Agnès Hussherr, Managing Partner en charge du capital humain et de la culture d’entreprise. Un changement nécessaire selon elle : « Il faut savoir évoluer avec ses collaborateurs. Au même titre qu’on ne reste plus toute une vie dans une même entreprise, les nouvelles générations n’envisagent pas leur journée de travail dans un même endroit derrière un même bureau. »

Mots clés :
Bureaux de demain QVT
Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Toutes les informations précédées d'un astérisque figurant sur le présent formulaire de contact sont nécessaires à l'Association de Moyens Assurance de Personnes, ci-après désigné Malakoff Médéric Humanis, responsable de traitement, pour l'Association de Moyens Assurance de Personnes.
Ces données sont destinées uniquement pour vous informer des actualités du comptoir de la nouvelle entreprise.
En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant de suppression des données vous concernant et pouvez vous opposer à leur traitement pour des motifs légitimes. Ces droits peuvent être exercés, en justifiant de votre identité, sur simple demande écrite adressée par email à l’adresse suivante : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou par courrier : Malakoff Médéric Humanis, Pôle Informatique et Libertés Assurance, 21 rue Laffitte 75317 Paris Cedex 9.