En un coup d'oeil

Comment l’IA redéfinit les RH

Face aux transformations impulsées par l’intelligence artificielle, le DRH a un nouveau rôle stratégique à jouer dans l‘entreprise. Entre conduite du changement et gestion des nouvelles compétences, il est également garant des questions éthiques. Bref, autant de nouvelles missions qui suscitent de fortes attentes.

L’intelligence artificielle promet d’améliorer des process, d’automatiser certaines tâches ou encore d’accélérer la productivité. Mais pour tout cela, encore faut-il qu’elle soit bien intégrée dans l’entreprise ! D’où l’importance d’apprendre les nouveaux codes de la civilisation numérique qui impose de manager autrement comme l’explique dans sa tribune Cécile Dejoux. Si 69% des managers estiment que l’IA va fortement impacter leur entreprise, seulement 18% des entreprises considèrent aujourd’hui l’IA comme un sujet stratégique. Une position qui évolue doucement. Et il semblerait que la fonction RH soit aux avant-postes pour faire face aux enjeux croissants de l’IA en entreprise.

Le rôle-clé des RH

Notre étude sur IA et capital humain le confirme : face aux enjeux liés à l’IA, les dirigeants ont des attentes fortes vis-à-vis des DRH (c’est notamment le cas pour 81% des dirigeants d’entreprises mature en IA), notamment sur les questions éthiques comme l’explique Jérémy Lamri, fondateur de Monkey Tie, logiciel de matching d’emploi destiné à la mobilité interne des collaborateurs. Pour les ressources humaines, cela va de pair avec de nouvelles missions :

Ce nouveau rôle stratégique consiste à construire le cadre de la confiance en IA dans l’entreprise, afin qu’elle soit comprise, acceptée et intégrée. Vaste programme !

Des outils RH qui carburent déjà à l’IA

Faire le tri dans les candidatures, améliorer son sourcing RH, monitorer les compétences des collaborateurs et piloter la mobilité interne… Les IA sont déjà capables de faire tout ceci. Objectif : automatiser certaines tâches prévisibles, répétitives et chronophages des RH, pour leur permettre de se concentrer sur l’humain.

Qu’il s’agisse de l’analyse d’entretiens vidéo, d’algorithme de présélection de candidatures ou de débusquer des CV un peu trop beaux pour être vrais, les IA assistent déjà la fonction RH, la transforment et lui donnent une nouvelle ampleur. Pour chaque poste, pour chaque tâche – et notamment les siennes, le manager RH doit se demander quelle partie du travail peut être prise en charge par un robot, et comment l’IA peut permettre d’être plus efficient.

Un livre pour repenser notre rapport à l’IA

Demain, les intelligences artificielles seront partout. Mais saurons-nous vraiment les utiliser ? Et exploiter tout leur potentiel si nous en avons peur ? Parce que l’humanité évolue au contact de son environnement, notamment technique et numérique, le paléoanthropologue Pascal Picq nous invite à repenser notre rapport aux IA.

Dans son essai L’intelligence artificielle et les chimpanzés du futur. Pour une anthropologie des intelligences, le paléoanthropologue pense l’IA avec une approche évolutionniste, comme une intelligence parmi d’autres, celles des humains et des animaux, et plaide pour une meilleure collaboration entre elles. Alors que s’ouvre une nouvelle ère où convergent enjeux environnementaux, sociétaux, numériques et culturels, l’humanité ne pourra pas y répondre seule. Pour continuer leur route et faire face aux défis de demain, intelligences humaines, animales et artificielles devront s’associer. Alors on se relève les manches et on s’y met !

Vers le DRH de demain

La fonction RH fait partie des métiers qui ont le plus évolué ces dernières années. Bien loin de l’image du contremaître d’hier, les RH font aujourd’hui face à de nouveaux défis, avec un périmètre de compétence considérablement élargi. Et avec l’utilisation nouvelle de l’intelligence artificielle, le DRH de demain devrait encore voir son rôle évoluer. Retour sur l’évolution d’un métier passionnant ici.

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Toutes les informations précédées d'un astérisque figurant sur le présent formulaire de contact sont nécessaires à l'Association de Moyens Assurance de Personnes, ci-après désigné Malakoff Médéric Humanis, responsable de traitement, pour l'Association de Moyens Assurance de Personnes.
Ces données sont destinées uniquement pour vous informer des actualités du comptoir de la nouvelle entreprise.
En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant de suppression des données vous concernant et pouvez vous opposer à leur traitement pour des motifs légitimes. Ces droits peuvent être exercés, en justifiant de votre identité, sur simple demande écrite adressée par email à l’adresse suivante : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou par courrier : Malakoff Médéric Humanis, Pôle Informatique et Libertés Assurance, 21 rue Laffitte 75317 Paris Cedex 9.