Vue d'ailleurs
2 min
23/05/2019

Etats-Unis : Libérer le temps pour mieux innover

Depuis 70 ans, l’entreprise spécialisée dans les rubans adhésifs propose à ses salariés de consacrer une journée par semaine à un projet personnel, sur leur temps de travail. De quoi promouvoir la créativité, l’autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs.

Rares sont les entreprises qui peuvent se targuer de donner des leçons d’innovation à Google. 3M est de celles-là. Avec son programme 15%, l’entreprise a révolutionné notre façon de travailler, mais surtout notre façon de voir le travail… dès 1948 ! Concrètement, les ingénieurs et scientifiques de 3M peuvent consacrer jusqu’à 15% de leur temps de travail à la réalisation de projets de leur choix. De quoi promouvoir la créativité, l’autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs.

A sa mise en place, il s’agissait d’un programme un peu flou pour fidéliser les ingénieurs du groupe qui souhaitaient développer leurs propres idées. C’est d’ailleurs au programme 15% que l’on doit une invention que nous utilisons tous régulièrement. En 1974, Art Fry, un scientifique de 3M, a l’idée d’appliquer un adhésif (imaginé par son collègue Spencer Silver plusieurs années plus tôt) au dos d’un morceau de papier, pour créer le marque-page parfait. Il imagine et peaufine son produit sur son « 15% du temps ». C’est ainsi que naquirent… les post-it.

Laisser le collaborateur aller au bout de son potentiel

Plus récemment, des employés de la division de la prévention des infections ont utilisé leur «15% de temps» pour imaginer des stéthoscopes électroniques connectés sans fil. Résultat: en 2012, 3M a lancé le premier stéthoscope électronique doté de la technologie Bluetooth, qui permet aux médecins d’écouter les bruits du cœur et des poumons des patients tout en transférant ces données vers des logiciels pour une analyse plus approfondie.

« C’est l’une des caractéristiques qui distinguent 3M en tant qu’entreprise innovante. Elle donne à chacun de ses employés la possibilité de suivre leur instinct et en tire des opportunités pour l’entreprise », déclare Kurt Beinlich, directeur technique de 3M, interrogé par Fastcompany. Non seulement les collaborateurs s’accomplissent en allant au bout de leur idée, mais ils peuvent aussi concevoir des innovations de rupture qui pourront faire grandir l’entreprise.

Car 3M a un leitmotiv fondateur, hérité de ses années de vaches maigres à sa création, en 1902 dans un bassin minier du Minnesota : innover ou mourir. Une philosophie que 3M porte consciencieusement depuis, quitte à devoir compter quelques échecs, totalement acceptés dans la culture de l’innovation développée par l’entreprise.

 

"Encouragez le griffonnage expérimental. Si vous placez des clôtures autour des gens, vous obtenez des moutons. Donnez aux gens la place dont ils ont besoin." William McKnight

Une culture de l’innovation qui accepte l’échec

Dans le département de Beinlich, les ingénieurs ont conçu un revêtement thermorésistant pour protéger les finitions des voitures contre les étincelles de soudure. Mais il n’existait tout simplement pas de marché pour cela : les travailleurs du secteur de l’automobile ne voulaient pas acheter un nouveau produit et ont continué à superposer des couvertures pour protéger les finitions, comme ils l’avaient toujours fait. « Lorsque nous avons découvert cela, nous avons fêté notre découverte, qui était innovante et qui avait sa place selon nous. Mais nous nous sommes ensuite dit, ok, passons à autre chose », rapporte Beinlich.

William McKnight, passé de comptable à président du conseil d’administration de 3M, résume ainsi la logique de la règle des 15%: «Encouragez le griffonnage expérimental. Si vous placez des clôtures autour des gens, vous obtenez des moutons. Donnez aux gens la place dont ils ont besoin. »

Soixante-dix ans après sa création, le programme 15% est devenu le socle de la stratégie commerciale de 3M . L’entreprise revendique 22 800 brevets, dont beaucoup sont issus de son programme 15%, et inspire aux quatre coins du monde. Ainsi Google a mis en place un programme similaire libérant 20% de temps de travail à ses collaborateurs pour s’occuper de projets personnels… ce qui a donné naissance à Gmail, Google Earth et Gmail Labs.

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Toutes les informations précédées d'un astérisque figurant sur le présent formulaire de contact sont nécessaires à l'Association de Moyens Assurance de Personnes, ci-après désigné Malakoff Médéric Humanis, responsable de traitement, pour l'Association de Moyens Assurance de Personnes.
Ces données sont destinées uniquement pour vous informer des actualités du comptoir de la nouvelle entreprise.
En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant de suppression des données vous concernant et pouvez vous opposer à leur traitement pour des motifs légitimes. Ces droits peuvent être exercés, en justifiant de votre identité, sur simple demande écrite adressée par email à l’adresse suivante : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou par courrier : Malakoff Médéric Humanis, Pôle Informatique et Libertés Assurance, 21 rue Laffitte 75317 Paris Cedex 9.