Article
4 min

Hâtons-nous lentement : un résumé du dernier Tedx Paris

TEDx Paris 2017 le 6 novembre 2017 au GRAND REX par Brightness

Principe 1 : Concentrons-nous sur ce que l’on veut faire

L’accélération des technologies, l’impératif de rendement nous emportent dans les tourbillons du multitasking,  de la surinformation, de l’hyperconsommation et de l’instantanéité. Et la promesse de « gagner du temps » se perd en chemin, observe Michel Lévy-Provençal, fondateur de TEDxParis. Faisons des pauses salvatrices. Mais pour quoi ? Pour nous concentrer sur ce que l’on veut faire en envisageant tous les futurs possibles afin de construire, en retour, un meilleur présent. Notre approche de l’innovation est trop linéaire. Il faut arrêter de copier, de courir pour passer à l’étape suivante, comme si nous étions dans un tunnel sans destination nouvelle, insiste Alexandre Cadain, président fondateur d’Anima. Le sens de l’intelligence artificielle est dans cette ambition : permettre à l’homme de décupler son intelligence pour comprendre le monde et agir en développant des projets concrets qui améliorent notre présent.

TEDxParis 2017 le 6 novembre au GRAND REX par Brightness

Principe 2 : Privilégions l’imagination à la volonté d’accélération

Penser les futurs appartient aussi à notre imagination. L’anima – l’imaginaire, la rêverie – mis en avant par le philosophe Gaston Bachelard nous invite à cultiver notre capacité à explorer le monde qui nous entoure, à nous aventurer au cœur du savoir à notre rythme. A l’image des enfants qui, avec l’application DragonBox créée par Jean-Baptiste Huynh, apprennent à résoudre des équations mathématiques grâce au jeu vidéo. Comme l’exprime poétiquement le collectif d’artistes Catastrophe, nous devons tenter de « vivre comme dans un livre,  au ralenti, intensément, inspirés par les gens et les choses car le monde n’est pas moins beau qu’hier, c’est nous qui allons trop vite ».

« vivre comme dans un livre,  au ralenti, intensément, inspirés par les gens et les choses car le monde n’est pas moins beau qu’hier, c’est nous qui allons trop vite ».

Principe 3 : Valorisons nos erreurs pour innover

L’histoire est connue : en 1928, Fleming découvre la pénicilline par inadvertance. L’homme est capable de transformer ses erreurs en découvertes capitales. Derrière une pause peut se cacher un bond pour l’humanité. « Grâce aux erreurs, on rebondit vers des pistes auxquelles on ne pensait pas, assure Greg Beller, directeur du département Interfaces Recherche et Création de l’IRCAM[1], être capable de changer de direction demande un éveil à l’instant, une écoute des autres ». Et si le meilleur moyen d’accélérer le progrès était de produire des « lapsus » entre nous ?

Principe 4 : Rencontrons-nous dans les interstices pour créer

L’innovation se loge à l’intersection des arts, des humanités et des sciences. Le génie de Léonard de Vinci est de l’avoir compris. Artistes et chercheurs partagent les mêmes ressources, l’intuition, l’expérimentation et la raison, souligne Greg Beller. Marier les talents est difficile mais peut être magique comme l’a illustré la performance vocale de l’artiste Dalila Khatir sur la scène du Grand Rex. L’innovation est collective  et recouvre une pluralité de regards et de compétences pour répondre aux enjeux fondamentaux de notre époque.

Principe 5 : Connectons-nous au présent et donnons du temps

Nous avons tous besoin d’imaginer le futur, la maison de nos rêves, rappelle le sociologue Michaël V. Dandrieux, mais aussi de penser à ce qui ne changera pas, aux constantes anthropologiques. Ce présent intemporel est fédérateur car il nous permet de renouer avec nos semblables pour agir.  Martin Besson, président du media Sans A_, consacre sa vie à aider les “invisibles, sans abri, sans amour, sans argent, sans affection, …”. En donnant de notre temps, nous en gagnons, affirme-t-il. Cette économie du don est aux antipodes de la spéculation financière. La blockchain, ces longues chaînes numériques qui sécurisent les échanges entre les individus, sera t-elle l’opportunité d’établir un ordre économique nouveau, axé sur les valeurs de partage et de collaboration ? C’est l’espoir de Primavera de Filippi, chercheuse au CNRS et à Harvard.

TEDxParis 2017 le 6 novembre au GRAND REX par Brightness

Principe 6 : Prenons soin de notre sommeil

60
Nuits par ans
de perdues en 70 ans
Au quotidien, ralentir commence chaque soir. Nous avons perdu 60 nuits par an en 70 ans, observe Hugo Mercier, co-fondateur et président de Rythm. La privation de sommeil est devenue un marqueur de productivité et d’accomplissement personnel. A tort : elle a de lourdes conséquences sur notre performance physique et mentale et sur notre santé. Alors, faisons de bonnes nuits et apprenons à faire le vide en nous inspirant de la physique quantique, propose le physicien Etienne Klein. Autrement dit, traversons l’épreuve du manque et de la réflexion sur soi pour faire le plein de désir et d’énergie !

[1] Institut de recherche et coordination acoustique musique.

Crédit photo : Tedx Paris

Mots clés :
slow Tedx
Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.