Article
7 min

Top 5 HappyTech : ces startups qui mettent l’IA au service de la QVT

On les surnomme les HappyTech : les jeunes pousses de la French Tech qui investissent dans des outils favorisant le bien-être en entreprise. Nous avons repéré cinq de ces pépites qui utilisent l’intelligence artificielle au service de la qualité de vie au travail. Présentation.

Bleexo, le coach de la QVT

Lancée l’été dernier, cette jeune pousse toulousaine a développé un outil de « diagnostic social » qui prend le pouls des salariés en temps réel pour améliorer la QVT. S’appuyant une technologie d’IA, ce « baromètre » se présente sous la forme d’un logiciel en mode SaaS qui analyse un ensemble de données relatives à l’engagement des collaborateurs et délivre les conseils adéquats aux managers pour aider l’entreprise et les salariés à mieux travailler. La plateforme de Bleexo repose donc sur deux piliers : le premier est un outil diagnostic de l’engagement des salariés dont les données sont récoltées simplement (chaque semaine, les salariés sont invités à répondre à trois ou cinq questions depuis leur smartphone ou leur ordinateur), puis anonymisées et restituées par les algorithmes sous la forme d’un tableau de bord ; le second est une solution de e-learning à destination des managers qui leur permet de s’auto-évaluer, d’être accompagnés dans la mise en place d’actions correctrices sur la gestion d’équipe, et d’en mesurer les effets. Une solution déjà adoptée par Bouygues Energie & Services ou encore Leclerc.

Bliss, l’immersion virtuelle antistress

Conçue à l’origine pour offrir un moment de détente aux patients des hôpitaux en recréant des univers virtuels sereins et apaisants, Bliss semble également trouver sa place en entreprise ! Créée par L’Effet Papillon, une association lavalloise spécialisée dans les services de divertissement à destination des personnes fragiles ou malades, cette application de réalité virtuelle offre plusieurs « promenades » permettant de s’immerger, pour une durée de 10 à 40 minutes, dans différents univers (sous-marin, spatial, champêtre…). Utilisées en milieu hospitalier, les sessions de lâcher-prise ont remporté un franc succès auprès des patients dans la gestion de la douleur et de l’anxiété. Elles ont aussi trouvé leur utilité auprès du personnel médical pour lutter contre le stress et favoriser l’endurance de longues journées de travail. Des résultats qui ont conduit les créateurs de Bliss à la proposer sur abonnement aux entreprises. L’appli est actuellement testée par Enedis.

Comeet, l’organisateur de la pause dej’

Née il y a à peine un peu plus d’un an, Comeet a déjà trouvé sa place dans des entreprises comme Microsoft et Nexity. Développée grâce à l’IA, cette appli organise des rencontres entre salariés qui ne se connaissent pas autour d’un déjeuner. L’outil de matching est simple : l’utilisateur choisit le type de personne qu’il souhaite rencontrer (inter ou intra-entreprise), la date ainsi que le lieu du déjeuner. L’appli lui propose ensuite une adresse de restaurant susceptible de lui correspondre ainsi que l’identité des autres utilisateurs de l’appli intéressée par la rencontre. Elle gère même la réservation du déjeuner. Pour les salariés, Comeet propose une forme d’élargissement de son réseau dans un cadre moins formel que l’entreprise. Pour les RH et les managers, l’outil peut être utilisé comme un accélérateur d’intégration des nouveaux collaborateurs. Comeet devrait bientôt proposer d’autres formes de rendez-vous, comme des activités sportives, de l’afterwork, du covoiturage…

Zocus, l’horloge biologique du temps de travail

Son nom étrange est le résultat de la combinaison des mots « Zen » et « Focus » (concentré en anglais). « Zocus » est une horloge intelligente qui entend lutter contre le burn out. Lancé par la start up Symbiot, cet objet connecté est une petite tour design à poser sur son bureau qui aide les utilisateurs à rythmer leurs séances de travail et leurs pauses en vérifiant en temps réel leur environnement de travail (température, humidité, bruit…) pour optimiser leur efficacité, leur concentration et leur bien-être au travail. Quand les données de l’environnement de l’utilisateur indiquent qu’il est temps de souffler, Zocus le prévient automatiquement. Une appli permet aussi de désactiver les notifications de son choix sur son téléphone et de prévenir les autres de ne pas être dérangé quand on doit réaliser une tâche nécessitant de la concentration. Une appli permet aussi de prévenir les autres de ne pas déranger son utilisateur quand il une tâche nécessitant de la concentration, et de désactiver les notifications de son choix sur son téléphone. Zocus délivre également des conseils en efficacité personnelle et en relaxation lors de la journée de travail de l’utilisateur. Présenté en janvier au dernier CES de Las Vegas, Zocus devrait être commercialisé ce semestre. Ciblant en priorité les services de ressources humaines, il fera en outre bientôt l’objet d’une étude de la Médecine du Travail pour mesurer l’impact de son efficacité auprès d’une centaine de salariés d’une dizaine de grands groupes.

Kiplin, une plateforme ludique pour faire bouger les salariés

Kiplin aborde la santé au travail par le prisme du jeu, du digital et du collectif. Cette plateforme propose aux entreprises des programmes de prévention santé qui incitent les salariés à bouger plus en proposant des challenges tels que ceux régulièrement lancés sur les réseaux sociaux : ici pas question de se verser un seau de glace sur la tête ou de s’immobiliser le temps d’une vidéo, mais plutôt de favoriser la marche au quotidien en descendant à la station de métro précédente, en allant chercher son déjeuner à pied, ou en prenant les escaliers plutôt que l’ascenseur : ces défis peuvent être relevés en équipe, à raison de trois ou quatre fois par an, durant plusieurs semaines. Les ambitions collectives affichées sont originales (parcourir l’équivalent de la Route 66 ou de l’ascension du Mont Fuji par exemple) et tous les efforts des collaborateurs sont mesurés et consolidés grâce au port d’objets connectés par les participants. Séduites par l’excellent taux d’adhésion que revendique la plateforme (65%), plus de 200 entreprises ont déjà relevé les challenges de Kiplin depuis son lancement en 2016.

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.