Vidéo
3 min

Best practice QVT : comment favoriser la prise d’initiative

Avec seulement 24% des salariés qui disent pouvoir prendre des décisions dans leur travail, l’autonomie est un défi majeur à relever pour les entreprises. Quel type de management favorise la prise d’initiative ? Réponse avec Octave, entreprise sélectionnée parmi les 4 finalistes des Trophées QVT en région Pays de la Loire.

Dans cette PME angevine de 60 salariés, spécialisée dans les solutions e-commerce et logicielles, la révolution managériale a vraiment eu lieu. L’organisation pyramidale relève du passé. Aujourd’hui, l’entreprise a mis en place les principes de l’entreprise libérée. Ainsi, la prise de décision s’est démocratisée à tous les niveaux. Ce sont les salariés confrontés au terrain qui décident. Les managers ont, quant à eux, plus un rôle de conseiller, devant fournir tous les éléments qui permettent de bien s’orienter. Ainsi, ce sont, désormais, les collaborateurs qui pilotent les process de recrutement des nouveaux salariés : ils définissent le poste à pourvoir, publient l’annonce et mènent les entretiens d’embauche jusqu’à la sélection d’une short list. Le manager et le PDG n’ont plus qu’à confirmer le choix final. Certains recrutements se sont d’ailleurs même effectués contre l’avis de la direction. Gage d’une réelle confiance et d’une prise de responsabilité, c’est aussi la garantie de pérenniser une bonne entente au sein de l’entreprise.

Pour en savoir plus sur les actions mises en place pour susciter l’envie d’agir et de décider, poursuivez avec l’interview du CEO, Michel Perrinet.

Transcript de l’interview de Michel Perrinet, Président OCTAVE

Nous proposons des solutions omnicanales pour les réseaux de magasins.

Quelles actions pour plus d’audace ?
En 2015, nous avons basculé dans un mode de management dit « d’entreprise libérée ». Ainsi les managers quittent leur posture de « petits chefs directifs qui contrôlent » pour une posture de « leaders nourriciers qui font grandir ».
Les collaborateurs, les plus proches des difficultés de l’entreprise, ont toute liberté d’action pour prendre des initiatives. Cela suppose le droit à l’erreur et le devoir d’apprendre de leurs erreurs.
La direction, quant à elle, a pour devoir d’organiser la vision de l’entreprise et de s’assurer qu’elle est bien partagée avec tout le monde.

Et ça marche ?

Ça marche ! L’entreprise est beaucoup plus agile et s’adapte à son marché. Ainsi le service commercial a pris l’initiative de créer son propre salon d’affaires pour mieux répondre aux besoins de sa prospection.
J’ai également appris sur le réseau social de l’entreprise, quand j’étais en vacances, que deux services avaient fusionné pour mieux répondre et apporter un meilleur service à nos clients.

Echanges de bonnes pratiques : vos conseils ?
Faites confiance à vos collaborateurs, ce sont eux les plus proches des problématiques de l’entreprise. Ils libéreront leur plein potentiel en répondant au mieux à ces attentes.

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.