Best practice QVT : comment lutter contre le burn-out ?

Vidéo
30/10/2018

Selon notre baromètre Santé & QVT, près de la moitié des salariés se sentirait fatigués professionnellement … Le burn-out, état d’épuisement physique et mentale intense lié à l’activité professionnelle, gagne bel et bien du terrain. Face à cette « maladie du siècle » comme certains aiment à l’appeler, quelles pratiques managériales les entreprises peuvent-elles mettre en place ?  Réponse avec Puissance 5, une entreprise qui a mis en place une stratégie préventive en s’entourant d’un service santé au travail composé d’une équipe pluridisciplinaire et proche des salariés. Rencontre avec son président Patrice Ramnout.

Retranscription de la vidéo :

Nous sommes une entreprise de propreté créée par deux copains il y a 21 ans. Nous sommes environ 3 500 uniquement en région parisienne.

Prévention. Détection. Le burn-out ça vient souvent de très loin. Les symptômes, le secret c’est d’essayer de les isoler le plus tôt possible. Pour ça on a fait 3 types d’action : le bien-être, la santé, la résolution des conflits. À chaque fois en s’appuyant sur des spécialistes, parce que nous on ne sait rien, on apprend, on écoute. Le bien-être : on travaille avec le cabinet Formi Desport Conseil. Ça va des cours de yoga aux cours de zumba, aux massages assis, une salle de sport, bientôt un terrain, des compétitions de foot, des concours de grimaces. La santé : nous avons investi énormément dans un service de santé autonome pluridisciplinaire parce qu’il faut une addition de compétences. Donc il y a des kinés-ostéos qui sont sur les chantiers, qui visitent les chantiers, qui font des préconisations, qui rédigent des planches explicatives, parce qu’il y a 12 langues au moins chez nous. Et on a offert 100 bilans de santé, en collaboration avec l’Hôpital Américain qui a mis une détection spécifique du stress dans son check-up. Résolution des conflits : là aussi on s’est appuyé sur des spécialistes, c’est le cabinet AlterAlliance, je résume ils nous ont juste appris une chose « quand on est fier de son travail, on est beaucoup moins malade ».

Qu’est-ce qu’ils nous disent les salariés ? Parce que c’est ça qui compte, on fait ça pour eux. « On a le sentiment d’être quelqu’un », « On est écoutés », « On existe » et « On peut être fiers de nous ». C’est comme la qualité, il faut un engagement fort du dirigeant. Donc il faut que le dirigeant le veuille vraiment. Pour ça, pour le vouloir vraiment, il faut le pouvoir vraiment. On n’est pas une multinationale richissime, on ne peut pas tout faire. Donc la santé c’est la priorité, au détriment de certains investissements, des dépenses de publicité, de la distribution de dividendes. On choisit, il faut avoir le pouvoir de choisir.

Pour en savoir plus sur le décryptage des grandes tendances du baromètre santé et qualité de vie au travail et les chiffres clefs, rendez-vous sur notre 2ème numéro de We Demain ainsi que sur notre data-visualisation.

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Toutes les informations précédées d'un astérisque figurant sur le présent formulaire de contact sont nécessaires à l'Association de Moyens Assurance de Personnes, ci-après désigné Malakoff Médéric Humanis, responsable de traitement, pour l'Association de Moyens Assurance de Personnes.
Ces données sont destinées uniquement pour vous informer des actualités du comptoir de la nouvelle entreprise.
En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant de suppression des données vous concernant et pouvez vous opposer à leur traitement pour des motifs légitimes. Ces droits peuvent être exercés, en justifiant de votre identité, sur simple demande écrite adressée par email à l’adresse suivante : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou par courrier : Malakoff Médéric Humanis, Pôle Informatique et Libertés Assurance, 21 rue Laffitte 75317 Paris Cedex 9.