Article
7 min

Never Eat Alone, l’appli qui facilite les rencontres en entreprise

Pour ne plus déjeuner seul en entreprise, il existe une appli : Never Eat Alone. Créée par une start-up française, elle a pour objectif de créer du lien entre les salariés et ainsi contribuer à leur bien-être. Marie Schneegans, co-fondatrice de cette start-up nous parle de son appli.

L’ambiance au bureau et la relation avec ses collègues sont les deux principaux facteurs contribuant à la qualité de vie au travail pour 49 % des salariés, mais aussi pour 54 % des dirigeants. Cependant, il n’est pas toujours simple d’agir sur ces éléments et de faire de son lieu de travail un endroit où il fait bon vivre ! Et pourtant, Never Eat Alone, une appli créée par une start-up permet de ne plus déjeuner seul. Les avantages sont multiples et ont déjà séduit de nombreuses entreprises.

Comment l’idée de l’appli Never Eat Alone vous est-elle venue ?

À 21 ans, je faisais un stage à la banque UBS, en Suisse, et je me trouvais souvent seule pour déjeuner d’un sandwich. Je souffrais de cette situation d’isolement forcé, alors que j’adore échanger et créer du lien. J’ai donc décidé de contre-attaquer : je me suis lancée dans une campagne de porte-à-porte, dans tous les services, pour aller à la rencontre de mes collègues et leur proposer de déjeuner ensemble.

Vous avez réussi à convaincre vos collègues de déjeuner avec vous ?

Oui, ça a très bien marché ! Au point que mon histoire s’est répandue dans la société. Et puis, un jour, j’ai eu la surprise d’être contactée par le PDG d’UBS qui me proposait de déjeuner avec lui. J’ai pu lui faire un premier bilan – très positif – de ma petite aventure. Il s’est montré très enthousiaste et m’a encouragée à continuer. Quant à mes collègues, ils étaient surpris que je puisse connaître autant de monde en si peu de temps…

Comment vous êtes-vous lancée dans la création d’une start-up ?

Le stage terminé j’ai eu envie de développer un projet autour de cette expérience prometteuse. Avec Paul Dupuy, mon associé, nous avons créé l’application mobile Never Eat Alone, en septembre 2015. Le principe est très simple : quand une entreprise décide de proposer cette application à ses employés, ceux-ci peuvent librement et gratuitement l’utiliser. Ensuite, chacun choisit les personnes avec qui il se sent des affinités, – personnelles et professionnelles – et leur propose de déjeuner.

Combien d’entreprises proposent Never Eat Alone à leurs salariés ?

Aujourd’hui 15 entreprises appartenant au CAC 40 comptent parmi nos clients, pour un total de 25 clients français. De grands groupes tels que Engie, Allianz, Danone, BNP Paribas, Carrefour ou Vinci ont été séduits par l’appli, quant à nos utilisateurs salariés, ils sont plusieurs dizaines de milliers. Les utilisations sont parfois différentes, voire originales comme chez Engie où l’on organise des goûters Never Eat Alone.

Par ailleurs, il nous a semblé judicieux de proposer aussi notre appli à de grandes universités internationales, comme Harvard, le MIT et Paris-Dauphine, qui vont la diffuser en septembre 2016. Les mêmes attentes existent dans ces universités qui forment de nombreux cadres supérieurs et dirigeants d’entreprises. Avec une différence : dans les universités américaines, il est courant d’organiser des déjeuners d’étudiants avec des professeurs ou d’anciens élèves (alumni). Nous espérons développer cette pratique en France, où elle est encore rare.

L’application est-elle proposée aux TPE/PME ? Est-il envisagé de la proposer pour une ville ou une région, afin de permettre à des indépendants de se rencontrer ?

Elle est disponible pour toutes les entreprises mais le besoin se fait surtout sentir quand on ne connaît plus ses collègues par leur prénom. Souvent, cela arrive à partir d’une centaine de collaborateurs, parfois moins ! Nous proposons alors la même application qu’aux grands groupes.

Aujourd’hui, Never Eat Alone s’attache exclusivement à renforcer les liens au sein d’une même entreprise. Nous recevons de nombreuses demandes pour un service transversal et géolocalisé, mais pour l’instant nous souhaitons nous concentrer sur notre mission.

Comment votre appli contribue-t-elle à l’ambiance au sein d’une entreprise ?

Au-delà du fait qu’on a la satisfaction d’étendre son réseau professionnel et personnel, ces déjeuners professionnels améliorent l’ambiance et la qualité de vie au travail de plusieurs façons. Tout d’abord cela peut contribuer à réduire un éventuel isolement et permet de se libérer momentanément d’une ambiance peu satisfaisante dans une équipe ! Et simplement le fait de prendre une vraie pause déjeuner, et non de grignoter son sandwich devant son écran, contribue au bien-être des salariés.

Quant aux nouveaux arrivés, ils trouvent beaucoup plus vite leurs marques et risquent moins de rompre leur préavis. D’où l’intérêt d’utiliser notre appli à l’occasion d’une fusion-acquisition, quand des équipes se mélangent.

Autre avantage : ces discussions informelles peuvent être l’occasion d’identifier un poste, un projet ou une équipe où l’on aurait mieux sa place et contribuent donc à améliorer le sentiment d’appartenance à l’entreprise… voire même d’évoluer en interne !

Cela augmente aussi la satisfaction liée aux rencontres et à une certaine forme d’empathie. Sans parler des gains d’efficacité : lors de mon stage, j’avais pu avancer plus rapidement sur mes projets grâce aux personnes que j’avais rencontrées et aux informations glanées à cette occasion !

Comment choisit-on ses collègues ?

Notre objectif, est que des liens plus personnels, plus approfondis se créent au cœur de l’entreprise, autour de passions ou d’affinités contribuant ainsi à créer une bonne ambiance. Dans l’appli, chacun est invité à indiquer ses centres d’intérêts dans une petite bio. Parfois les entreprises clientes ajoutent quelques thèmes rassembleurs ou stratégiques (innovation, transformation digitale, etc.).

Sur cette base, l’appli recherche les personnes les plus proches de vous, en termes d’affinités. On peut ainsi créer de petites communautés, briser les silos qui séparent les individus, ce qui développe aussi la confiance mutuelle et le sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Certaines entreprises lancent parfois de petits concours internes, ce qui valorise les individus les plus actifs sur l’application.

Au final, grâce à Never Eat Alone, le stress est réduit, alors que la motivation et un certain confort au travail sont augmentés. Tout le monde est gagnant.

Avez-vous des ambitions internationales ?

Nous pensons en effet que notre application a vocation à séduire de nombreuses entreprises dans le monde. C’est pourquoi nous avons choisi d’installer notre start-up à San Francisco et nous allons ouvrir un bureau à New York. Nous envisageons de nous déployer rapidement aux États-Unis, puis sur les marchés allemands, anglais et japonais. Nous avons déjà une dizaine d’employés et les développements sont faits à Paris. Il y a en France une vraie culture du déjeuner, que nous pouvons valoriser et transmettre.

De nombreuses entreprises, en France et dans le monde, sont conscientes du fait que ce n’est pas le nombre de collaborateurs qui compte, mais le nombre de connexions entre ces collaborateurs. C’est cela l’effet réseau ! Plus généralement, au niveau national et international, notre ambition est de devenir une start-up du bien-être au travail.

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.