Article
4 min

Ces nouvelles pratiques qui réduisent le stress

Les dirigeants sont souvent plus soucieux de la santé de leur entreprise que de la leur. C’est ce que révèlent les études conduites par Malakoff Médéric depuis quelques années. Or, au quotidien, ils subissent le poids des responsabilités et une charge de travail très importante qui s’accompagne la plupart du temps d’un stress intense qui peut nuire à leur santé. Pourtant, une bonne santé est un facteur d’amélioration des performances de l’entreprise. Avant de changer radicalement ses habitudes, il existe des solutions et des applications digitales faciles à mettre en œuvre dans le quotidien ultra actif d’un dirigeant.

1 –La sieste éclair

Si en France, la sieste durant le travail n’a pas bonne presse, comme le regrette le médecin somnologue Eric Mullens, auteur de l’ouvrage « Apprendre à faire la sieste », chez les anglo-saxons, au Japon, dans les pays scandinaves, elle est reconnue comme salvatrice. La Chine l’a même inscrite dans sa constitution. Une étude de la Nasa est formelle : « La sieste augmente la productivité au travail de 35 % ». Certains dirigeants comme Brian Halligan, directeur général de la société de logiciels Hubstop, l’ont bien compris et se décrivent comme des militants de la sieste. D’autant qu’elle peut se pratiquer à tout moment de la journée, et en tout lieu, au travail, à l’aéroport… Prendre une quinzaine de minutes, surtout après le déjeuner, permet de faire le vide et de recharger les batteries pour être plus efficace et productif durant l’après-midi. De nombreux articles présentent les bénéfices de la micro-sieste au travail et plusieurs applications sont mises à disposition des propriétaires de Smartphone telles que Tracker micro-sieste et Power Nap. Certains sites proposent même des générateurs de bruits de fond pour s’endormir paisiblement quelques minutes (Noisli).

2 – Marcher, monter des escaliers, faire du sport

 

« Faire du sport est un moyen de faire de la gymnastique mentale qui aide beaucoup dans celle que l’entrepreneuriat nous demande »
Bouger et notamment pratiquer un sport régulier est aussi une manière d'évacuer la pression et de faire le vide. Des activités sportives comme le vélo, le jogging, la natation ou la boxe sont bénéfiques. Pour Romain Marguerie de Rotrou, co-fondateur du restaurant producteur Juste, et adepte de la course à pieds : « faire du sport est un moyen de faire de la gymnastique mentale qui aide beaucoup dans celle que l’entrepreneuriat nous demande ». Et pour les moins sportifs, le yoga ou plus simplement les balades en respirant de manière espacée et profonde, sont autant d'activités qui permettent de souffler.

Marcher 10 000 pas par jour et préférer les escaliers aux escalators et aux ascenseurs est une bonne alternative qui s’intègre facilement dans le quotidien de dirigeants souvent en déplacement.  De nombreuses applications mobiles déjà présentes sur les Smartphones comme l’App Santé ou à télécharger ont vu le jour à l’image de Fizz Up, Runastic, 7 Minutes Workout etc. pour suivre son activité.

3 – La méditation

La pratique de la méditation multiplie les émules en France, et notamment auprès des dirigeants de la nouvelle économie. Elle est le fruit de nombreux ouvrages dont ceux du médecin psychiatre Christophe André. La méditation en pleine conscience intéresse de près les politiques. Elle a récemment fait l’objet d’une présentation à l’assemblée nationale à l’initiative de deux députés, Delphine Batho et Pacôme Rupin. Un entrepreneur, Sébastien Henry, a écrit il y a quelques années un ouvrage sur les décideurs qui méditent, au sein duquel il démontre les bienfaits de cette pratique pour lutter contre le stress, l’anxiété, retrouver une meilleure concentration. Quelques minutes peuvent suffire, debout ou assis. Dans ce domaine également, il existe des applications et des programmes de découverte comme Petit Bambou, Zen friend, Head space ou celle développée par Christophe André avec Psychologie Magazine, qui aident à se lancer.

4 –L’art

Même passionnée par son travail, une bonne santé mentale passe par la pratique d’activités extra-professionnelles. Là aussi, celles-ci peuvent s’exercer partout. Time line Musée d’art propose des expositions en ligne commentées par des historiens. Plus simplement, colorier, dessiner, modeler contribue à baisser le niveau de cortisol, l’hormone du stress, selon une étude réalisée récemment par des chercheurs américains et publiée dans Art Therapy en 2016.


Sources : 

Comment l’art réduit le stress

Forme : ces entrepreneurs qui font la sieste

Quels enjeux pour la micro-sieste en entreprise ?

Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.