Article
10 min

CityZen Mobility, le service de mobilité qui véhicule du lien social

En quoi CityZen Mobility propose-t-elle un service de mobilité innovant ?

Il s’agit d’un service de VCC, voiture avec chauffeur compagnon. Ce service s’étend donc au-delà de la simple problématique de mobilité car il implique une proximité et une réelle connaissance du passager : son âge, ses besoins physiques et cognitifs, son motif de déplacement, son environnement familial, son adresse exacte, les dispositifs d’accès à son appartement – digicode, ascenseur… Selon leur profil précis, nous pouvons alors proposer 2 ou 3 chauffeurs compagnons dédiés et formés à leur maladie ou à leurs besoins spécifiques. Ce sont toujours les mêmes chauffeurs qui les prendront en charge, créant ainsi une relation de confiance sur le terrain.

Il y a donc une forte dimension de proximité ?

Notre vocation est de créer une véritable relation de confiance au quotidien entre la personne âgée, le partenaire chauffeur et nous car la perte de lien social est une problématique fondamentale. D’où la nécessité de vraiment bien connaître notre passager. C’est pourquoi nous sélectionnons des chauffeurs expérimentés qui sont dans une logique d’aide à la personne – anciens ambulanciers, chauffeurs d’enfants handicapés… – avec un 1er niveau de formation. C’est un gage de sérieux qui rassure les passagers car ils ont déjà une bonne connaissance des problématiques liées à la perte d’autonomie. Nous avons construit en parallèle un module avec un cabinet spécialisé pour leur donner une vision globale des problématiques liées au vieillissement. Nous avons également des modules d’accompagnement spécifique notamment autour de la maladie d’Alzheimer.

Toutes les personnes en situation de dépendance peuvent vous contacter ?

Nos services s’adressent aux professionnels en Île-de-France – EPHAD, établissements pour personnes atteintes d’Alzheimer… – et nous travaillons avec les mutuelles, les assurances, les professionnels du transport, les associations en charge des personnes âgées, les Collectivités… Nous gérons la relation avec l’établissement, nous suivons les déplacements, nous organisons les regroupements de personnes au sein d’un même véhicule pour optimiser le tarif fixé. Ce modèle btob nous permet ainsi de proposer un niveau de prix et de rémunération avantageux à la fois pour le professionnel et le chauffeur compagnon. Nous envisageons prochainement d’étendre notre service à toute la France et même aux particuliers.

Quel constat vous a conduit à créer ce service innovant qui mixe technologie, valeurs humaines et problématique urbaine ?

J’ai travaillé une dizaine d’années sur des projets d’innovation et de transports à la demande. Un système rigide qui coûte cher à la collectivité. De plus, le marché manquait clairement d’offres liées au vieillissement et à sa compréhension. À la mort de mon grand-père, ma grand-mère circulait en taxi. Sinon, elle serait restée seule chez elle. De ce constat est née l’idée de créer un modèle plus souple, convivial, économique et sûr, en phase avec la demande.

Votre solution apporte donc aussi un vrai soutien aux familles ?

Dès le lancement de CityZen Mobility, j’ai eu l’occasion de réaliser un tour de France avec le train du ‘bien-vivre toute sa vie’ pour aller à la rencontre des élus et des citoyens. Résultat : il y avait un fort décalage entre l’offre et la demande car les personnes âgées ne percevaient pas tout ce qui leur était proposé. Or la mobilité est fondamentale pour conserver une bonne santé physique et morale. Nos passagers peuvent utiliser notre service tout aussi bien pour un déplacement médical que pour aller au cinéma ou à un événement organisé par la ville.

Vous organisez aussi des sorties ?

Oui, une fois par mois : les illuminations de Paris, la galette des rois, une visite du parc Floral au printemps… Nous les accompagnons aussi jusqu’à l’isoloir les jours d’élection. Ce sont des petites actions ponctuelles de vie sociale essentielles pour conserver un lien.

Un lien social mais aussi technologique ?

Notre activité se veut humérique, c’est-à-dire humaine et numérique. La technologie est évidemment nécessaire dans le monde de la Silver Economy. Mais la relation humaine reste centrale. La moyenne d’âge de nos passagers est de 80 ans donc elles utilisent peu la technologie. Elles ont besoin de relation humaine. Le numérique dans ce secteur est au service de l’humain.

L’humain est une caractéristique clé de la Silver Economy ?

C’est même l’un de ses fondements. C’est un secteur qui repose essentiellement sur la co-construction avec d’autres start-up, des acteurs comme Malakoff Médéric, etc. Nous avons de nombreux sujets en cours de discussion et de collaboration avec des plateformes, des groupes de transport. Au sein de cet écosystème, nous avons tous les mêmes intérêts. Chaque acteur est une petite brique qui répond à des besoins.


CityZen Mobility en bref

https://www.cityzenmobility.fr/fr/

Présentation en une phrase : service de voiture avec chauffeur compagnon pour faciliter la mobilité en toute autonomie des personnes fragilisées en situation de dépendance.

Date de création : septembre 2013

Effectif : 10 et plus de 100 chauffeurs partenaires

Mots clés :
Mobilité
Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.