Article
5 min

Avec Famileo, la technologie renforce les relations intergénérationnelles

L’ambition de Famileo : dynamiser le lien social entre le senior – qu’il soit à domicile ou en établissement – et ses proches. Thomas Guillaume, cofondateur de Famileo, dresse le bilan près de 2 ans après le lancement de l’application.

À qui s’adresse Famileo ?

Le service s’adresse soit directement aux personnes âgées toujours à domicile, soit aux établissements qui les accueillent. Mais il reste le même. Notre ambition : redynamiser le lien entre les seniors et leur famille, notamment leurs petits-enfants qui préfèrent utiliser leur smartphone que d’envoyer des cartes postales. Les habitudes ont changé et c’est difficile parfois de communiquer à distance. Or les personnes âgées ont envie d’avoir des nouvelles de leur famille car cela leur procure de la joie par-dessus tout. Voilà ce que notre service leur apporte !

C’est donc une application mobile ?

Pas uniquement. Famileo combine les avantages des différents modes de communication : une app mobile pour les membres de la famille avec laquelle ils peuvent prendre une photo, écrire un message… qui est ensuite restitué aux personnes âgées sous forme de journal papier reçu par la Poste.

Un peu comme un réseau social en quelque sorte ?

Oui mais c’est un réseau privé et sécurisé où la famille reste propriétaire des informations, contrairement à des réseaux comme Facebook où les photos deviennent tellement accessibles que plus personne n’ose y publier ses photos personnelles. Nous ne vendons pas les données ni ne faisons de publicité. Donc pour les familles, c’est une réelle sécurité. Les informations leur appartiennent. Ils peuvent les visionner sur leur « mur familial ». Cerise sur le gâteau : nous recréons aussi du lien au sein des familles dont les membres peuvent être dispersés. 60 personnes peuvent ainsi se connecter à un même compte.

Vous fonctionnez donc uniquement par abonnement ?

Oui, notamment auprès des maisons de retraite qui proposent le service gratuitement à leurs résidents. C’est un confort supplémentaire, un véritable élément du « bien vieillir » pour la personne âgée qui peut communiquer avec sa famille mais aussi pour la résidence elle-même qui peut utiliser Famileo pour témoigner de la vie de l’établissement, de ses activités, présenter les membres de son personnel…

Pour les personnes qui résident chez elles, il existe plusieurs formules d’abonnement familial à partir de 4,90€/mois selon la fréquence de réception de la gazette : hebdomadaire, mensuel, bimensuel…

Et les retours sont positifs ?

Nous avons énormément de retours de la part des familles qui témoignent du bonheur que Famileo leur apporte.  C’est une vraie satisfaction car nous avons lancé ce projet avec cette idée de recréer du lien et d’apporter des moments de bonheur. Et ça va même plus loin car les petits-enfants sont tout autant ravis de partager leur vie avec leurs grands-parents. Le plaisir que l’on pensait apporter aux personnes âgées est identique pour les membres de la famille. Vive le lien transgénérationnel ! Mes 2 grands-mères de plus de 90 ans utilisent Famileo et je vois l’étincelle dans leurs yeux à chaque fois qu’on parle ensemble de leurs gazettes.

Polytechnique, Stanford, de hautes responsabilités dans l’industrie… Qu’est-ce qui vous a motivé à créer votre start-up au sein de la Silver Economy ?

J’ai rejoint le projet amorcé par Tanguy et Armel mes associés, et qui était  venue d’une expérience personnelle de Tanguy qui rendait visite à sa grand-mère en maison de retraite. Il s’est rendu compte que la communication était plus difficile car, à son âge, difficile de se mettre à Skype. Elle préférait les lettres et les cartes postales. De là est venu le déclic : transformer les messages de smartphone en papier. De mon côté, j’avais envie d’entreprendre dans le social pour apporter du bonheur à des personnes en situation de fragilité. Tous les ingrédients étaient réunis pour une belle aventure.

Et demain ?

Le service est déjà disponible partout en France mais aussi en Belgique et en Suisse. Nous allons bientôt l’ouvrir en Allemagne. Nous développons de plusieurs partenariat avec des grands groupes ou d’autres start-ups comme CetteFamille, par exemple,  (lien vers article CetteFamille) qui va pouvoir proposer Famileo dans les familles d’accueil. Nous développons également 2 partenariats avec Malakoff Médéric pour déployer le service au sein de maisons de retraite ou en faire bénéficier les familles de certains adhérents du service à domicile, nous visons notamment les aidants. La Silver Economy regorge d’acteurs engagés et solidaires. C’est très positif. Il y a un vrai enjeu à faire participer les seniors à la vie de la société et à des projets collectifs.


Famileo en bref

https://www.famileo.com/famileo/

Présentation en une phrase : rompre l’isolement des seniors en alliant les nouvelles technologies et un support plus classique d’information à travers un réseau social familial privé.

Date de création : septembre 2015

Effectif : 11 collaborateurs

Chiffres clés : 200 000 messages, 30 000 utilisateurs (tous les membres de famille connectées) et 6 000 personnes âgées.

Mots clés :
Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.