Article
4 min

La longévité : le défi majeur du 21ème siècle

Un vieillissement démographique sans précédent

Aujourd’hui en France, 16 millions de personnes ont plus de 60 ans, c’est-à-dire 24, 9 % de la population. Pour la première fois, cette part dépasse celle des moins de 20 ans qui représentent 24,6 % de la population. Si ces tendances se maintiennent, les deux groupes d’âges que forment les personnes âgées et les jeunes, devraient évolueront dans des directions opposées. Les seniors représenteront un tiers de la population en 2060 et les jeunes ne formeront plus que 22% de la population à ce même horizon.
Cette évolution est évidemment largement due à l’allongement de la vie. En cent ans, l’espérance de vie moyenne a progressé de façon spectaculaire. Alors que l’on mourrait à 43 ans à peine en 1900, l’espérance de vie était de 67 ans en 1950, et elle est de plus de 80 ans en 2016 (79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes). La qualité de vie et les conditions de santé se sont en moyenne considérablement améliorées. Aujourd’hui, rester autonome et en bonne santé, même après 75 ans, est devenu assez courant.

Cependant, vivre plus longtemps en bonne santé n’est pas perçu de la même façon par tout le monde et dépend beaucoup des événements de la vie. Il faut donc prêter attention aux différences objectives de situations. Les conditions de la vieillesse varient notamment aussi en fonction de la catégorie sociale, du lieu de vie ou de l’état de santé, physique ou psychologique

Un défi sociétal et économique à relever

Nous vivons plus longtemps et cela a bien sûr des impacts sur la société et le monde économique. En vivant jusqu’à 80 ou 90 ans, les capacités physiques et psychiques évoluent, tout comme les modes de vie, les déplacements et les besoins. L’offre de produits et de services doit s’adapter à ces nouvelles attentes que nous développons en vieillissant. Par ailleurs, lorsque les bords des trottoirs sont abaissés, que les rayons de supermarché sont transformés, que des objets connectés sont créés, cela peut servir à tout le monde, et pas seulement aux personnes de plus de 60 ans.

Le vieillissement démographique peut ainsi constituer un levier de croissance et de développement. De la même façon, bénéficier de nombreuses années supplémentaires peut être une véritable opportunité. Dépasser l’âge de 60 ans ne signifie pas devenir consommateur passif. Au contraire, les personnes âgées sont des transmetteurs de mémoire et de savoir, elles peuvent être tout à la fois être aidantes, bénévoles, piliers économiques et acteurs de la société civile.

Mots clés :
Notre newsletter
Recevez tous les mois l'actualité du comptoir mm dans votre boîte mail.

Cette Newsletter est éditée par l'Association de Moyens Assurances (AMA) : Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - 21 rue Laffitte 75317 Paris cedex 09 - Tél. : 01 56 03 34 56 Siret : 812 986 289 00013 - N° Orias : 16000160.
En application à la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et, le cas échéant, de suppression de toute information vous concernant figurant dans nos fichiers, en vous adressant à : sgil.assurance@malakoffmederic.com ou à Malakoff Médéric- Pôle Informatique et Libertés Assurance - 21 rue Laffitte - 75317 Paris Cedex 9.